Affaire Mila: les propos de Belloubet sur « l’insulte à la religion » créent la polémique

Plusieurs personnalités, à droite comme à gauche, ont accusé la garde des Sceaux de réintroduire une forme de délit de blasphème. Ce mercredi matin, Nicole Belloubet avait expliqué sur Europe 1 que l’insulte à la religion constituait une « atteinte à la liberté de conscience ».