Attaque de la mosquée de Bayonne : le discernement du suspect « partiellement altéré »

L’octogénaire suspecté d’avoir voulu incendier la mosquée de Bayonne souffrait d’une « altération partielle de son discernement », a annoncé mercredi le procureur de la ville. Mais sa responsabilité pénale n’est pas remise en cause.

CatégoriesNon classé