Coronavirus : ce que les autorités sanitaires chinoises ont appris du Sras de 2003

L’OMS avait à l’époque vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l’alerte et tenté de dissimuler l’ampleur de l’épidémie. La situation est désormais différente.