Liban : les manifestants battent le pavé pour la « semaine de la colère »

Le soulèvement, lancé le 17 octobre, réclame le départ d’une classe dirigeante accusée de corruption et d’incompétence.