Mourad Farès, l’influent « recruteur de jihadistes » condamné à 22 ans de prison 

Le ministère public avait également requis 22 ans de prison à l’encontre de ce Savoyard de 35 ans, accusé d’avoir été « un passeur essentiel de francophones » vers la Syrie.

CatégoriesNon classé