Trois chiffres pour relativiser la baisse des naissances en France

Si la baisse de la natalité se poursuit, le taux de fécondité français reste notamment le plus élevé de l’Union européenne.